Enlever les chewing gums

Chewing gum : un problème de société

Le problème posé par les chewing-gums

Après le phénomène des graffitis les autorités publiques sont confrontées à celui des chewing-gums, jetés par terre inconsciemment par les consommateurs.

Conséquence : les trottoirs prennent l’aspect d’une peau de léopard ou de girafe, toutefois sans le charme de ces animaux.
L’enlèvement intégral des traces de chewing-gums n’est pas chose aisée ; en outre, il sera nécessaire de nettoyer le dallage rendu sale par le passage de milliers de piétons.

Enlever les chewing gums à l’aide d’eau chaude

Toujours avec le souci “écologique” nous pouvons vous présenter la technique “Jadon“, développée après de sévères mises au point et se caractérisant surtout par la seule utilisation d’eau. En effet, il n’est pas fait appel à des produits chimiques, ni dissolvants, ni détergents. La machine “Jadon” projette de l’eau haute température et haute pression sur la surface à nettoyer. L’eau sale est aspirée en grande partie et ensuite écoulée dans les égouts.

Autre avantage appréciable : les travaux de nettoyage ne provoquent pas de surcharge.

Ni les commerçants, ni les clients ne sont exposés à des projections ou à un bruit assourdissant.

A titre d’exemple (voir photo) la rue Neuve à Bruxelles, artère commerciale la plus fréquentée en Belgique, a été nettoyée sans la fermer, et l’accès aux commerces a été assuré sans interruption.

En outre, le travail de nettoyage s’est avéré très pénible avec la présence de quelque 500.000 traces de chewing-gums. Certaines dalles en béton architectonique de ton clair comptaient jusqu’à 33 chewing-gums sur une surface de 40 x 40 cm.
Demandez-nous un devis sans engagement.

Malgré la méthode de travail “sur mesure”, les prix restent compétitifs tenant compte du résultat obtenu.